FoxBanne

Dezaxe, l'homme, la mite, le tank, la légende

Aller en bas

Dezaxe, l'homme, la mite, le tank, la légende

Message par ledezaxe le Lun 13 Avr - 0:25

Bonsoir chers lecteurs, laissez moi vous contez la rocambolesque histoire d'une personne unique en son genre.
Il était une fois ... blablabla on connais l'histoire et à la fin on sait c'est un type légendaire, t'es un mauvais mytho ! Donne nous une vraie histoire.

Bon c'est d'accord, je vais vous perler d'un membre d'une guilde, une guilde simple avec des personnages haut en couleurs si je puis dire.

Nous sommes en jarvian de l'an 644 et une frêle âme s'incarna dans un nouveau-né.

Les heureux parents nommèrent leurs progéniture Dezaxe Qwark Cygwin.

Le jeune Dezaxe fut ainsi élevé avec les vertus de sa famille, artisans reconnus et énutrofs tous les deux, à savoir, l'argent, le pognon, l'oseille, le flouze, le pèze, la maille, le magot, les kamas et enfin et surtout le plus important,  LE FRIC !

Cependant, Dezaxe lui aspirait à autre chose, l'argent c'est bien certes mais quelque chose ne le satisfaisait pas. Il chercha des jours durant à combler ce manque. Se mit à prier le dieu de ses parents, mais cela ne le comblait toujours pas. Que lui manquait-il donc ? Et son initiation approchait à grand pas, le fameux rituel des enfants, celui les liant à l'un des dieux pour le restant de leurs vie.

Et il chercha... des nuits durant priant jusqu'au merydes de trouver enfin sa vie, sa voie et sa place.

Une semaine plus tard, ses parents partirent en expédition sur l'île de l'alchimiste otomaï, chasser la créature nommé Tynril.

Le résultat en fut terrible. le monstre les fit disparaître sans aucune forme de procès. La nouvelle arriva aux oreilles du jeune garçon dans les jours qui suivirent.

Dès lors, Dezaxe se mit chaque soir à parler au dieux dans l'espoir de trouver des réponses. Pourquoi ? Pourquoi eux ? et surtout Que faire ?

Un soir, quelqu'un lui répondit...

Oh non tu ne t'endors pas le vieux ! Raconte-nous la suite

Oui, une femme lui répondit. Une femme à la peau aussi blanche que la lune opaline qui les éclairent et à la chevelure de feu.

Bonsoir petit bonhomme

Bonsoir, m'dame

Que fait-tu ici, dehors ? Il fait froid en cette saison et tu grelotte

Hé bien je cherche quoi faire, un but, mes parents sont partis pour toujours et je cherche des réponses auprès des dieux

Je peux m’asseoir ici petit bonhomme ? Très bien. Tu sais, les dieux, ils n'ont pas forcement toutes les réponses et puis ils ne sont pas forcement à l'origine de touts les malheurs comme les bienfaits.

Oui, mais moi, je fait quoi ? Je suis perdu et j'ai plus rien. Vous, vous ..... Vous pourriez m'aidez m'dame ? Je me sens vide à l'intérieur.

Émue par l'enfant, la femme l'emmena dans un nouveau foyer.

Ainsi le garçon trouva une nouvelle famille, une famille de sacrieurs. Certes ils avaient un age vénérable mais ils prirent soin de Dezaxe et lui transmirent les valeurs et principes de leurs croyances, l'entraide, le sacrifice et surtout le massacre à main nue de tout ce qui ressemble de près ou de loin à une bête sauvage.

Et la suite de cette histoire au prochain épisode

Franchement le vieux, t'abuses...


Dernière édition par ledezaxe le Sam 14 Avr - 13:36, édité 5 fois (Raison : Naarru m'a forcé la main ....)
avatar
ledezaxe

Messages : 307
Date d'inscription : 03/11/2014
Age : 24
Localisation : -666, 666

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dezaxe, l'homme, la mite, le tank, la légende

Message par ledezaxe le Sam 14 Avr - 16:46

Alors continuons l'histoire de Dezaxe.

Après sa tragique enfance et l'espoir de sa nouvelle famille, vint le temps pour Dezaxe de trouver son chemin.

Et il l'avait trouvé : Venger sa famille biologique et les rendre fiers où qu'il soit dans le Krosmoz.

Et ? c'est tout ? Vachement épique ou légendaire ton personnage.

Bien des années plus tard, ses parents adoptifs finirent leurs temps sur la terre du monde des 12. Leurs ages déjà bien avancé, ils partirent en laissant ce qu'ils avaient à leurs fils unique : Leurs idées, et leur maison dans le village côtier sur l'île d'otomai.

Ce fut le déclic pour le jeune sacrieur. Celui de l'aventure, de la vengeance... celui de son destin.

Ainsi il parcouru le monde des 12 commençant au départ à Incarnam. Puis Astrub et remporta ses premiers combats façe aux terribles créatures tapis au fond des donjons. Bouftou royal, Tournesol affamé et l'atypique Mob l'éponge périrent sous ses terribles châtiments et punitions. Mais il restait toujours aussi seul. La vengeance soulage mais rend froid et solitaire. Il le savait.

Cependant, un jour il fit la rencontre d'une sacrieure, Kta-Strof. Elle était accompagné d'un groupe d'aventurier eux aussi décidé à dessouder chaque créature de légende que compose ce monde. Ils firent un bout de chemin ensemble et d'autres rencontres se firent.

L'une d'entre-elles nous intéresse particulièrement puis qu'elle sera primordiale. Celle avec la célèbre guilde du renard et de la cawotte.
Kta, sous sa couverture de Zuun le sanguinaire fit rencontrer Dezaxe et le chef de cette guilde téméraire. Kottoko sous sa couverture de Mourirenpaix, une adepte de Cra inventrice du style de combat très populaire du "karkanik". Dezaxe et Kottoko purent discuter de tout et surtout de rien, Du fait que le Kolosso c'est de l'eau jusqu'au style vestimentaire plus que douteux de Dezaxe.

Celui-ci apprécia vraiment cette discussion et pris deux décisions, la première serait d'occire le Kolosso lors d'un duel et la seconde serait de rejoindre le rang des renards.

Dis nous, le vieux. Ton Dezaxe, il as les piles steamers qu'ont fondus ? Parce que bon, un sacrieur, c'est ni plus ni moins qu'un sac de patates avec des jambes, ça prend trois baffes et ça pleure dans son coin

C'est bien sur ce que tout le monde lui fit remarquer. Surtout que ses protections et ses armes dataient. Son marteau Hubbohu nommé avec soin par le doux nom de Beatrix était hors d'usage.
Mais pourquoi ne s'en séparait-il pas ? Après tout il était un sacrieur de cercle 199 et il traînait ce maudit marteau depuis son cercle 140. La réponse est simple. Le respect de ses principes, ceux transmis par ses parents énutrofs.
"N'achete pas ce dont tu n'as point besoin. Et le reste fabrique-le."

Il entreprit alors la lourde quête de rénover son matériel. Cela lui prit des mois. Et entre-temps il devient un membre des renards. Sa troisième famille, celle de batailles et d'aventures.

Ouais enfin c'est surtout un radin doublé d'une tanche et même pas hanté.

Permettez chers auditeurs de faire une pause. J'ai besoin de ... rétablir deux ou trois notions à l'énergumène qui m'interrompt sans cesse.
avatar
ledezaxe

Messages : 307
Date d'inscription : 03/11/2014
Age : 24
Localisation : -666, 666

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dezaxe, l'homme, la mite, le tank, la légende

Message par ledezaxe le Sam 14 Avr - 19:04

Très bien, me revoilà.

La rénovation de son matériel prit du temps mais il y parvint au prix d'un grand sacrifice. En effet il du rémunérer les artisans qui lui fabriquait ses précieux équipements. Et il en tira une leçon : Celle d'être un artisan aux multiples talents, il deviendrait un aventurier capable de tout fabriquer, un couteau-suisse, quoi que cela puisse vouloir dire.

Mais il n'avait toujours pas accompli son but, sa vengeance. Le Tynril, l'ignoble être. Un soir, il parvint rejoindre sa tanière, un laboratoire abandonné par Otomaï lui-même. Dezaxe le défia. Trois minutes et 27 secondes plus tard, Dezaxe fuit. Il n'était visiblement pas de taille à l'affronter, du moins pas seul.

Il proposa au sein des renards une sortie au cœur de la tanière du monstre. Et il trouva un compère prêt à l'aider Naarru et toute son équipe.

Grâce à Naarru il put enfin accomplir sa vengeance.

Pour marquer ce jour, il fit forger une armure avec l’emblème des renards dessus. Il la met à chaque combat comme pour se rappeler du chemin parcouru.

On raconte aujourd'hui il continue sa chasse aux créature de ce monde et même des créatures divines. Protégeant ses compagnons de batailles et massacrant ses victimes afin d'en extirper leurs viandes.

Il serait allé en Externam et y serait revenu vivant. La reine des voleurs aurait mis genou à terre devant lui. Il serait même plus fortuné que le richissime roi Nidas lui même.

Et on raconte surtout qu'il ne manque qu'une seule cible à son tableau de chasse : le grand Vortex, chef de la dangereuse faction des Égarés.

Si vous le rencontrez, ne mentionnez jamais une chose : sa cuisante défaite face à un affreux tricheur lors d'un concours de beauté. Les seuls fous qui ont testé n'en sont jamais revenus pour en parler.

Ok le vieux, ch'affoue que ton hich'toire sur Dech'axe est particulièrement sympa. Merch'i
avatar
ledezaxe

Messages : 307
Date d'inscription : 03/11/2014
Age : 24
Localisation : -666, 666

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dezaxe, l'homme, la mite, le tank, la légende

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum